Danielle Doucet

Collections

L'art du confinement / The art of confinement 2020

https://www.youtube.com/watch?v=w8W-GVHYdjA&fbclid=IwAR023BumCALgDxvIH9Js25nkjCET3y9BPxyzA3sZx4rqG6Eth-_3cR2RbP0
15 mai 2020
Bonjour, je suis Danielle Doucet, artiste en art visuel de Gatineau.
Depuis le 12 mars, le premier jour de confinement, incapable de créer dans mon atelier je peins dans mon salon dans le but de poursuivre ma pratique régulière de l’étude du modèle vivant. J’improvise de petites œuvres à partir de sessions sur uTube ou Facebook en direct. Ceci me permet de continuer et d’honorer ma pratique, de survivre et d’approfondir mes recherches. Mon but est de représenter sans filtre ou sans jugement mon ressenti.

Je vous partage quelques commentaires reçus suite au partage de mes oeuvres,
Merci de m’avoir envoyé ta vidéo. Je n’ai pas eu l’opportunité de suivre ton évolution, mais de ce que je me rappelle avoir déjà vu, je trouve que tu as pris une nouvelle direction, un genre d’introspection. Un regard sur l’humanité plutôt qu’un désir de créer quelque chose de beau à regarder.
Ces portraits d’humains transmettent des émotions et des conditions de vie en passant par le bien-être et le tourment, la dualité, la solitude, la réflexion ou la dépression…
Chaque personne qui admirera y trouvera un sentiment qui lui ressemble.
C’est très beau et inspirant, et bravo ! Sincèrement, Lyne Strasbourg

Très émouvant ! J’ai l’impression que beaucoup de gens vont se retrouver dans ces œuvres ! Mireille Albert
___________________________________________________________________________________________________________________________

Bonjour, Émilie,
Volet un :
Voici mon vidéo avec le texte qui l’accompagne, j’ai essayé de faire un vidéo live, mais c’est encore très fortement émotionnel pour moi alors j’ai préfère parler en images et accompagner d’un texte.
Pour le volet deux, l’œuvre présentée à l’exposition est composée de 4 pièces de 8 L x10 H pouces, monté pour former une carre avec un espace de deux pouces entre chacune. Elles font partie de mon parcours de confinement comme le mentionne le texte vidéo.
Merci pour cette belle initiative,
Danielle
Texte :
Depuis le premier jour d’isolement, je suis incapable de créer dans l’atelier. Coupé de ma pratique artistique régulière, de la peinture du modèle vivant, j’ai perdu tous mes repères et les façons de pratiquer mon art régulièrement. En naviguant les réseaux sociaux, j’ai découvert un modèle qui fessait des sessions live pour continuer a gagner sa vie et j’ai commencé a travailler de cette façon. Pour avoir accès à une image plus grande, je me suis installé au salon.
Ses œuvres journal intime de sentiments vécus au fil du confinement. Petites œuvres fragiles, sans censure elles qui parlent de défis, de travailleur(e) s, de fantômes, d’émotions, de solitude, de disparaitre, d’humanité, d’épuisement, de tu me manques, de caresses invisibles, de mal d’amour et de mal d’aimer. Elles racontent les effets soudains de ne pas pouvoir peindre, puis ne plus pouvoir peindre de bouches, des yeux. Elles parlent de notre fragilité, de celle de notre système. Étrangement elles reflètent l’essentiel.
Voici mon ressenti depuis le début de la crise.
Danielle Doucet

Turquoise by Danielle Doucet
Profondeurs by Danielle Doucet
Le modèle masqué, prise 1, The masked model take 1 by Danielle Doucet
Le masque, prise 4, The mask take 4 by Danielle Doucet
 
Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies. Learn more